Les mots de l'opéra : Morbidezza

Xl_morbidezza-mots-de-lopera

Le vocabulaire de l’opéra peut parfois être très spécifique, voire contre-intuitif. Pour mieux l’appréhender, notre lexique de l’opéra définit les principaux termes de l’art lyrique et régulièrement, Alain Duault les explicite en vidéo. Nous revenons aujourd’hui sur le sens de la morbidezza qui, contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, ne fait pas écho à la morbidité mais est décliné de l'italien morbida, qui désigne un chant empreint de douceur, voire d'une certaine mollesse nonchalante et charmeuse...

Morbidezza : Ce terme très important dans l’art du bel canto, peut s’avérer un faux ami étymologique. Pour un Français, morbidezza se rapproche de morbidité. Or cela n’a aucun rapport car le mot italien est une déclinaison de morbida qui signifie douceur. La morbidezza implique une idée de moelleux et de souplesse. L’interprète qui chante « con morbidezza » chante donc avec une sorte de mollesse nonchalante et charmeuse qui est typique du bel canto. Il y a bien un autre terme suggèrant la morbidité, c’est celui de « Morendo » qui signifie que l’on chante avec un son disparaissant peu à peu. Mais la morbidezza ne désigne que la souplesse intérieure du chant belcantiste.

| Imprimer

Commentaires

Loading